La Banque de cerveaux Douglas - Bell Canada en bref

  • Elle est fonctionnelle 24 heures sur 24, 7 jours sur 7
  • On y compte près de 3 000 cerveaux
  • Les chercheurs du monde entier apprécient la qualité et la diversité de nos échantillons
  • Elle est une ressource unique en matière de recherche sur les maladies neurodégénératives et psychiatriques
  • Environ 1000 échantillons de tissus cérébraux sont distribués annuellement à travers le monde
  • Les études réalisées grâce à ces échantillons donnent lieu à la publication de plus de 20 articles scientifiques par année

Une banque active


La Banque de cerveaux Douglas – Bell Canada compte près de 3 000 spécimens. Créée en 1980, c’est la plus ancienne banque de cerveaux au Canada et l'une des deux plus importantes réserves de cerveaux autopsiés. Elle reçoit des tissus cérébraux de façon régulière, ce qui fait d'elle la seule banque de cerveaux en activité au Canada.

Une ressource inestimable pour faire progresser la recherche

L'étude des tissus cérébraux est essentielle pour comprendre les troubles mentaux ou neurologiques. L’accès à ces tissus permet aux chercheurs de découvrir les causes des différentes maladies du cerveau ou de mettre au point des traitements efficaces contre la maladie d'Alzheimer, la dépression, la schizophrénie, etc.

La mission de la banque de cerveaux:

  • Fournir à la communauté scientifique des échantillons cérébraux dont la qualité et la préservation sont optimales pour la recherche
  • Faire avancer les connaissances scientifiques afin de traiter, guérir et prévenir les maladies et les troubles du cerveau.

La Banque de cerveaux Douglas – Bell Canada a été créée grâce à un investissement majeur de la part de la Fondation de l'Institut Douglas. Aujourd'hui, la Banque est toujours subventionnée par la Fondation, mais aussi par Bell Canada, le Fonds de recherche du Québec - Santé (FRQS - Réseau québécois de recherche sur le suicide) et les dons du public. De plus, une partie importante de ses activités fait l’objet d’une entente avec le Bureau du coroner du Québec.

Spécialisation de recherche : le suicide

Avec l'appui du Bureau du coroner du Québec, la Banque de cerveaux Douglas – Bell Canada et le Groupe McGill d'études sur le suicide (GMES) étudient notamment les facteurs biologiques associés aux troubles de l'humeur et au suicide. Les travaux de recherche réalisés à partir des tissus cérébraux permettent d'élaborer des programmes d'intervention et de prévention destinés à aider les personnes qui souffrent de détresse et présentent un risque suicidaire.

Fonctionnement

Outre la précieuse participation de plusieurs collaborateurs, la Banque de cerveaux Douglas – Bell Canada emploie du personnel qualifié et formé pour manipuler des échantillons de tissus humains, protéger les droits des donneurs et respecter les normes les plus sévères.

Le directeur et le co-directeur de la Banque de cerveaux élaborent les règles et modalités de fonctionnement et de financement applicables à la conservation des spécimens, en accord avec le Centre de recherche, la direction de l'Institut Douglas et le Comité d'éthique de la recherche.

Équipe

Naguib Mechawar, Ph.D., directeur
Gustavo Turecki, M.D., Ph.D., co-directeur (études sur le suicide)

Danielle Cécyre, coordonnatrice
Josée Prud'homme, assistante de recherche
Maâmar Bouchouka, technicien de recherche
Marie-Martine Beaulieu, coordonnatrice clinique - (études sur le suicide)
Isabelle Rahman, assistante de recherche – Recrutement (études sur le suicide)
Sophia Rinaldis, assistante de recherche – Recrutement (études sur le suicide)

Coordonnées

Banque de cerveaux Douglas – Bell Canada
Institut Douglas
6875, boulevard LaSalle
Montréal (Québec) H4H 1R3

Tél. : 514 761-6131, demandez la Banque de cerveaux
Téléc. : 514 888-4479
banque_dot_de_dot_cerveaux_At_douglas_dot_mcgill_dot_ca

Études sur le suicide
Tél. : 1-866-256-6888