Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal
Accueil Plan du site Courrier Portail Québec Passer directement au contenu

Aurélie Labbe, Ph.D.
Photo

Chercheuse, Institut Douglas
Professeure adjointe, département d'épidémiologie et de biostatistique, Université McGill
Professeure adjointe, département de psychiatrie, Université McGill


aurelie_dot_labbe_At_mcgill_dot_ca
Champs d'expertise
Biostatistique, statistique génétique, statistique Bayesienne, épidémiologie génétique
Profil

Aurélie Labbe est une biostatisticienne, spécialisée en statistique génétique et en épidémiologie génétique. Plus spécifiquement, elle contribue au développement méthodologique pour l’analyse de données génétiques, dans le cadre d’études d’association, de liaison génétique ou de micropuces.

Aurélie Labbe cherche à identifier les gènes de susceptibilité de maladies psychiatriques majeures comme la schizophrénie, les troubles bipolaires, la dépression ou le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité. S’il est reconnu que les gènes sont responsables de plusieurs de ces maladies, l’identification des gènes de susceptibilité demeure une tâche ardue et la réplication des résultats est un défi auquel les scientifiques sont confrontés. Une des causes potentielles pourrait résider dans la définition du phénotype étudié (comme le diagnostique de la maladie par exemple) qui serait contrôlé par une multitude de gènes interagissant entre eux. Les derniers travaux d’Aurélie portent sur le développement d’une méthode permettant de « sous-typer » une maladie complexe en plusieurs « sous-maladies » homogènes. Pour cela, elle se base sur des mesures de symptômes et d’autres mesures cliniques associées à la maladie. Ce modèle permet entre autre de prendre en compte l’hétérogénéité inter- et intra- familiale présente dans ce type d’études.

Redéfinir le phénotype des études génétiques afin d’obtenir plus de puissance de détection de signaux est un sujet sur lequel Aurelie Labbe travaille activement. Elle cherche aussi à développer des méthodes permettant de comprendre comment les différents gènes associés à une maladie interagissent entre eux.

Coordonnées
Institut Douglas
Pavillon Frank B. Common
Bureau F-2115.2
6875, boulevard LaSalle
Montréal (Québec)
H4H 1R3
Téléphone :
514 761-6131
Poste: 6160
Division de recherche :
  • - Clinique
Publications
path
send
share
share