Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal
Accueil Plan du site Courrier Portail Québec Passer directement au contenu

Jacques Bruno Debruille, M.D., Ph.D.
Photo

Chercheur, Institut Douglas
Professeur agrégé, Département de psychiatrie, Université McGill
Membre associé, Département de neurologie et neurochirurgie, Université McGill


bruno_dot_debruille_At_mcgill_dot_ca
Champs d'expertise
Dynamique cérébrale fonctionnelle, conscience, schizophrénie, délires, connaissances, perceptions
Profil

La connaissance sensorielle de son environnement et la capacité de se rappeler les informations cognitives précédemment stockées sont essentielles à la conscience humaine. J. Bruno Debruille, M.D., Ph.D., mène des recherches sur des sujets humains qui visent à percer les mystères de sa conscience normale et anormale (délire, hallucinations). À l'Institut Douglas depuis 1997, J. Bruno Debruille a dirigé un bon nombre de conférences internationales sur la conscience et la psychophysiologie. Il est associé de la Fondation McDonnell-Pew et chercheur-boursier des Instituts de recherche en santé du Canada.

La technique d’imagerie cérébrale fonctionnelle qu’utilise J. Bruno Debruille se sert des potentiels cérébraux évoqués (PCE) par les événements. Les PCE sont des enregistrements de l'activité électrique cérébrale et sont un index des opérations que le cerveau exécute. Cette méthode permet de suivre la dynamique de l’activité électrique cérébrale, milliseconde par milliseconde. En collaboration avec Martin Lepage, J. Bruno Debruille utilise une méthode indirecte, c'est-à-dire une méthode métabolique : la fMRI. Bien que moins précise au niveau du temps, la fMRI possède une résolution spatiale qui permet de localiser spécifiquement les régions cérébrales actives et responsables de certains des PCE, donc de certains aspects de l'activité cérébrale opérationnelle. J. Bruno Debruille et son équipe de chercheurs ont mené de nombreuses études qui visent à expliquer des aspects importants des processus cognitifs et perceptifs.

J. Bruno Debruille a étudié les processus préconscients. Il a aussi étudié la N-400, un composant des potentiels évoqués qui reflète le traitement des connaissances acquises antérieurement. Ce composant se révèle particulièrement intéressant dans le cas des délires qui ne peuvent exister que si les connaissances qui leur sont contraires sont maintenues à l’écart de la conscience. Les expériences faites dans le laboratoire de J. Bruno Debruille pour scruter les troubles de la mémoire chez les schizophrènes suggèrent que les processus cérébraux produisant la N-400 pourraient être impliqués dans cette mise à l’écart.

Coordonnées
Institut Douglas
Pavillon Frank B. Common
Bureau F-1105
6875, boulevard LaSalle
Montréal (Québec)
H4H 1R3
Téléphone :
514 761-6131
Poste: 3405

Télécopieur :
514 888-4064
Division de recherche :
  • - Clinique
Publications
path
send
share
share