Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal
Accueil Plan du site Courrier Portail Québec Passer directement au contenu

John Breitner, M.D., M.H.P.
Photo

Chercheur, Institut Douglas
Directeur, Centre de recherche en prévention de la maladie d'Alzheimer
Professeur de psychiatrie à la Faculté de médecine de l’Université McGill


john_dot_breitner_At_douglas_dot_mcgill_dot_ca
Champs d'expertise
Maladie d’Alzheimer, épidémiologie, protocoles d’études cliniques, essais sur la prévention de la maladie d’Alzheimer
Profil

À moins que l’on ne découvre comment prévenir les symptômes de la maladie d’Alzheimer, les taux de démence au Canada et dans le monde entier auront de graves répercussions sur la santé, la société et l’économie.

John Breitner, M.D., a consacré sa carrière à étudier les facteurs de risque de développer la maladie d’Alzheimer. Ses travaux ont d’abord tenté d’identifier les facteurs de risque qui pouvaient être contrôlés par des traitements, tout comme le risque de maladie cardiovasculaire peut être contrôlé par le traitement de l’hypertension.

Étonnamment, la plupart des facteurs de risque que Breitner et ses pairs ont identifiés n’augmentaient pas le risque de démence, mais semblaient plutôt le diminuer ! Simuler les effets de ces « facteurs de protection » devenait ainsi une nouvelle piste pour la prévention de la maladie d’Alzheimer.

Au cours des dernières années, John Breitner a mené une étude avant-gardiste du nom de ADAPT pour «Alzheimer’s Disease Anti-inflammatory Prevention Trial». Cette étude est l’une des rares à porter sur la prévention primaire et mesurer l’efficacité d’un traitement à réduire l’incidence de la maladie d’Alzheimer chez des personnes âgées ne souffrant pas de démence.

John Breitner a donc été recruté à l’Institut Douglas pour mener un nouveau Centre de recherche en prévention de la maladie d’Alzheimer. Ce centre évalue l’efficacité de traitements préventifs chez les personnes possédant des marqueurs biologiques connus pour accroître le risque de développer la maladie d’Alzheimer. Parmi ces marqueurs biologiques, citons certains changements biochimiques et des mesures de neuroimagerie, lesquels semblent suivre l’évolution de la maladie d’Alzheimer aux stades présymptomatiques.

John Breitner est l’auteur de plus de 200 publications et est reconnu comme étant un enseignant exceptionnel. Il a supervisé plus de 15 étudiants aux études doctorales et postdoctorales, dont la plupart ont obtenu une nomination professorale à temps plein.

Coordonnées
Institut Douglas
Pavillon Perry
Bureau E-2212
6875, LaSalle blvd
Montréal (Québec)
H4H 1R3
Téléphone :
514 761-6131
Poste: 3932

Télécopieur :
514 888-4060
Curriculum Vitae
Thème de recherche :
Division de recherche :
  • - Clinique
Groupe de recherche :
Études cliniques :
Publications
Prévenir l’Alzheimer est-il possible? - Un cours de John Breitner en 2012 (en anglais)
path
send
share
share