Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal
Accueil Plan du site Courrier Portail Québec Passer directement au contenu

Études cliniques
Impact de la neuromodulation sur la dépression majeure réfractaire

Chercheur principal : Marcelo Berlim


Description de l'étude :

Évaluer l'impact d'un traitement de neuromodulation dans le traitement de la dépression majeure résistante. Nous utilisons la stimulation magnétique dans le but de stimuler certaines zones du cerveau et ainsi traiter la dépression réfractaire. Afin de mieux cibler les participants pouvant profiter de ces traitements de neuromodulation, nous souhaitons évaluer l'impact du traitement ainsi qu'utiliser l'imagerie par résonance magnétique pour mieux cibler l'utilisation de la neuromodulation dans le traitement de la dépression réfractaire

Compensation financière : oui
Fonctionnement
  • 5 traitements hebdomadaires de stimulation magnétique durant 4 semaines pour un total de 20 traitements. Chaque traitement dure environ 30 minutes.
  • Évaluation de votre état par un psychiatre avant le traitement, tout de suite après le traitement et 1 mois après la fin des traitements.
  • 2 scans par résonance magnétique, un avant et un après les traitements, d'une durée de 1h30 chacun.
Bénéfices
  • Une meilleure évaluation de l'impact de la neuromodulation dans le traitement de la dépression.
Risques et inconforts
  • Les patients souffrant d'épilepsie sont exclus.
  • Certaines personnes peuvent ressentir un mal de tête ou un réchauffement du cuir chevelu lors des traitements de neuromodulation.
Critères d'éligibilité :

  • Avoir entre 18 et 60 ans
  • Pas d’abus d’alcool ni de drogues depuis les 6 derniers mois
  • Ne pas avoir de maladie physique considérée comme instable (par ex.: reins, cœur, poumons).
  • Présenter des symptômes de dépression majeure depuis plus de deux mois: tristesse, découragement, désintérêt, sentiment de culpabilité, troubles significatifs du sommeil, de l’appétit, de la concentration, indécision, fatigue.
  • Avoir essayé au moins 1 anti-dépresseur pendant l'épisode actuel de dépression.
  • Être disponible pour 3 entrevues,  pour un essai clinique de 4 semaines de neuromodulation (40 minutes par jour, tous les jours, du lundi au vendredi) et pour 2 sessions d’imagerie cérébrale par résonance magnétique.
Renseignements :

Pour participer à l'étude, veuillez communiquer avec :

Maxime Pedneault
Coordonnateur de recherche
Tél. : 514 761-6131, poste 3407
maxime_dot_pedneault_At_douglas_dot_mcgill_dot_ca

<< Retour
path
send
share
share