Passer directement au contenu

Réponses d'experts
Troubles concomitants

Pourquoi étudier le sommeil et le TDAH?

Diverses fonctions de l'être humain sont fortement affectées par le manque de sommeil, notamment les fonctions opérationnelles, l'autocontrôle et l'éveil. Or il s'agit là des domaines clés de dysfonctionnement des enfants qui présentent un TDAH.

Les cliniciens font état de problèmes de sommeil chez 25 à 50 % des enfants atteints de TDAH et les études indiquent que la privation de sommeil est associée avec l'impulsivité, l'hyperactivité et l'inattention. Les troubles de sommeil chez les enfants souffrant de TDAH peuvent intensifier les symptômes observés pendant la journée et ils présentent un défi considérable aux cliniciens qui cherchent à mettre au point des stratégies thérapeutiques efficaces contre le TDAH.

Il faut approfondir et élargir les connaissances sur cette question pour élaborer des stratégies thérapeutiques fondées sur le sommeil pour le TDAH.

Existe-t-il un lien entre le TDA et le trouble panique dont je souffre?

Les troubles anxieux sont plus fréquents chez les personnes qui ont un TDAH que dans la population en générale.
-Ridha Joober, M.D., Ph.D. et Natalie Grizenko, M.D., 2008

Est-ce que les symptômes du TDAH peuvent faire croire à l'autisme ou à un TED?

On observe souvent un TDAH chez les enfants souffrant du Trouble envahissant du développement (TED).
-Ridha Joober, M.D., Ph.D. et Natalie Grizenko, M.D., 2008

Le TDAH peut-il être concomitant avec la fabulation (création d'histoires)?

Oui, le TDA peut être concomitant avec la fabulation.
-Ridha Joober, M.D., Ph.D. et Natalie Grizenko, M.D., 2008

Pour les personnes que l’on soupçonne atteintes de TDAH et qui sont dépressives, devraient-elles être plutôt traitées pour le TDAH?

Cela dépend. Si la dépression est majeure, je commencerais par traiter la dépression et voir qu’est-ce qui se passe par la suite. Par contre, si la dépression n’est pas sévère et que les signes indiquent clairement un TDAH et que la dépression est une réaction à toutes les péripéties de la vie, je peux commencer dans certains cas à traiter le TDAH. Donc, j’utilise mon jugement clinique en fonction des cas.
-Ridha Joober, M.D., Ph.D., École Mini Psy 2010

Un enfant de huit ans avec le TDAH, non médicamenté, peut-il avoir des problèmes d’insomnie?

Oui. Les difficultés d’endormissement sont souvent observées chez les enfants qui ont le TDAH. J’ai également vu quelques cas présentant un syndrome d’avance de phase ou de retard de phase. Le syndrome d’avance de phase est très rare; les sujets ont tendance à s’endormir très tôt et à se réveiller très tôt. S’il se réveille à 5 h du matin, bien évidemment, à 10 h, il va être fatigué et son niveau d’attention sera perturbé. On peut alors croire qu’il s’agit d’un trouble du déficit de l’attention. Le syndrome de retard de phase produit le contraire. Ce syndrome est beaucoup plus fréquent. Les personnes ont tendance à s’endormir très tard et à se réveiller également très tard. Ce phénomène pose un problème pour la société tout simplement parce que l’école commence à 8 h. Si le jeune se couche tard, il doit se réveiller pour le début des classes à 8 h et il sera fatigué.
-Ridha Joober, M.D., Ph.D., École Mini Psy 2010

Vers quel âge le lien entre TDAH et personnalité limite apparaît-il?

Peu de recherches ont été effectuées dans ce domaine-là. Un certain nombre de symptômes du trouble de la personnalité limite et du trouble du déficit de l’attention se recoupent. Par exemple, l’impulsivité et l’instabilité. Je n’ai pas d’arguments scientifiques, mais je crois qu’une forte proportion des personnalités limites souffre également d’un trouble du déficit de l’attention. Beaucoup d’autres pathologies peuvent être associées au TDAH, entre autres, la psychose. Dans notre clinique, parmi les jeunes qui souffrent d’un trouble psychotique, jusqu’à 25 % d’entre eux avait un trouble du déficit de l’attention. Je pense que ce problème est largement sous-estimé et qu’on devrait s’y pencher davantage.
-Ridha Joober, M.D., Ph.D., École Mini Psy 2010

L’autisme et le TDAH sont-ils reliés?

Ils ne sont pas reliés, mais une forte proportion de personnes autistiques présente un profil clinique de TDAH. En outre, les enfants autistiques peuvent également avoir un TDAH, ce qui survient dans probablement 30 % des cas. Le syndrome de la Tourette (caractérisé par des tics) est une comorbidité très fréquente avec le TDAH, puisque 60 % des patients atteints du syndrome de la Tourette souffrent également de TDAH.
-Ridha Joober, M.D., Ph.D., École Mini Psy 2010

Existe-t-il un lien entre un TDAH pendant l'enfance et une psychose plus tard dans la vie?

La relation épidémiologique entre ces deux phénomènes n'est probablement pas très évidente. Ce que nous savons est que les schémas menant au TDAH peuvent entraîner des troubles psychotiques, un sujet qui nécessite des recherches approfondies. Par exemple, nous savons que les personnes souffrant de TDAH présentent un risque plus élevé de consommation de drogues et de décrochage scolaire. Elles n'ont pas toujours non plus un mode de vie sain. Certains schémas peuvent également mener à une psychose. Bien que cette question ait été négligée par les chercheurs pendant longtemps, nous avons commencé à l'étudier dans nos propres programmes, tels que le PEPP. Nous avons découvert que 25 % des jeunes souffrant de troubles psychotiques présentent également soit un TDAH, soit un grand nombre de symptômes similaires, même non diagnostiqués. Nous constatons, au moins pendant le premier épisode, un nombre relativement élevé de TDAH, nombre probablement plus important que dans le grand public. Ce qui complique les choses est que les personnes souffrant de TDAH peuvent oublier de prendre leurs médicaments et tendent à les refuser, ce qui aggrave leur état. Selon moi, il convient de prêter une attention particulière à ce problème potentiel, particulièrement pendant le premier épisode.
- Ridha Joober, M.D., PhD, École Mini Psy 2012

En savoir plus :
path
send
share
share